Accueil

Pierre-Antoine Chardel est philosophe de formation et sociologue, enseignant-chercheur, conférencier, spécialiste des enjeux éthico-politiques du numérique et de l’hypermodernité

Docteur en philosophie et sciences sociales de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), titulaire d’un PhD de l’Université Laval (Canada), habilité à diriger des recherches en sciences sociales de l’Université Paris Descartes (Faculté des SHS), il est qualifié par le Conseil National des Universités (CNU) aux fonctions de Professeur des Universités en « Philosophie » (section 17), « Sociologie » (section 19) ainsi qu’en « Epistémologie. Histoire des sciences et des techniques » (section 72).

Professeur de sciences sociales et d’éthique à l’Institut Mines-Télécom Business School (IMT-BS) et enseignant à l’école d’ingénieurs Télécom SudParis (membre de l’Institut Polytechnique de Paris), il est également chercheur à l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC/ LACI), UMR 8177 CNRS / EHESS où il est co-responsable de l’axe « Enjeux épistémologiques de la critique », chercheur invité au MédiaLab de Sciences Po- Paris et membre du Conseil scientifique et de la recherche de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design (ESAD) de Reims.

De 2011 à 2019, il a  enseigné à l’Université de Paris au sein du Master « Sociétés contemporaines : enjeux politiques, éthiques et sociaux » (Faculté des SHS – Sorbonne). Depuis octobre 2017, il co-dirige avec Valérie Charolles un séminaire à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) intitulé « Socio-philosophie du temps présent. Enjeux épistémologiques, méthodologiques et critiques » intégré à la formation « Philosophie contemporaine » (ENS Ulm / PSL).

Coordinateur du LASCO IdeaLab de l’IMT, membre du conseil scientifique de l’Atelier d’Etudes Critiques, il a été membre du comité de prospective du Comité 21. Egalement co-fondateur de la Chaire de recherche Valeurs et politiques des informations personnelles de l’IMT, il a été membre de la Commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique d’Allistène (CERNA). Il collabore régulièrement avec l’équipe « Réseaux, Savoirs, Territoires » à l’ENS, rue d’Ulm.

Champs disciplinaires : sociologie morale et politique, sociologie des pratiques numériques, éthique des technologies, socio-philosophie.

Terrains de recherche : pratiques des technologies numériques, réseaux sociaux en ligne, organisations, entreprises et conditions de travail à l’ère numérique, identités numériques, contextes discursifs et représentations sociales dans les sociétés hyper-modernes.

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.